• Niv 3- Les tendances touristiques - B1

    Les tendances touristiques

     

    Tendance N° 1 : L’écotourisme ou « tourisme vert »

    L’écotourisme a pour axe essentiel la découverte d’espaces naturels par le biais d’activités de découverte ou de loisirs respectueuses de l’environnement, mais également la découverte des hommes qui vivent de et dans cet espace. De plus en plus de départements misent sur ce type de tourisme et sensibilisent ainsi leurs professionnels, comme leurs visiteurs au respect des territoires.

    De nouvelles pratiques s’ancrent pleinement dans la tendance éco- : c’est le cas du woofing par exemple ou bien encore la mode des cabanes. Ces nouvelles activités sont favorisées par la crise économique et la tendance de fond, en France, à voir les séjours de longue durée diminuer au profit de courts séjours.

    Tendance N° 2 : Le tourisme solidaire et équitable

    Ce tourisme axé sur les valeurs de solidarité et d’engagement se développe. Il faut d’ailleurs souligner que l’offre disponible semble croître plus vite que le chiffre d’affaires réalisé par les professionnels (qui restent très discrets sur leurs performances commerciales).

    1 – le tourisme équitable :

    il s’agit d’aller à la rencontre de communautés ou de personnes avec lesquelles on va vivre, au côté desquelles on va s’engager pendant une ou plusieurs semaines. On accepte de payer un prix, dont on sait qu’il va bénéficier à ses hôtes, dans la même logique que celle du commerce équitable. Le tourisme équitable permet aux populations locales (des pays pauvres) de tirer davantage de bénéfices socio-économiques du tourisme, car il est développé avec elles, dans le but d’améliorer leurs conditions de vie.

    2 – le tourisme solidaire :

    Le tourisme équitable et solidaire concerne surtout le rapport Nord-Sud. Le tourisme solidaire regroupe les formes de tourisme alternatif qui mettent au centre du voyage l’homme et la rencontre et qui s’inscrivent dans une logique de développement des territoires. Par exemple, l le voyagiste soutient financièrement des actions de développement locales grâce à une partie du prix du séjour ou fait du volontariat dans une école.

    L’implication des populations locales dans les différentes facettes du projet touristique, le respect de la personne, des cultures et de la nature et une répartition plus équitable des ressources générées sont les fondements de ce type de tourisme.

    Tendance N° 3 : L’hébergement collaboratif et alternatif

    Aller loger chez un particulier plutôt qu’à l’hôtel, échanger sa maison pendant les vacances, louer chez l’habitant plutôt qu’en agence… ces pratiques sont de plus en plus courantes. Dans l’esprit de la nouvelle consommation, à fort tendance collaborative, de nouveaux comportements s’imposent et de nouveaux acteurs émergent qui commencent à porter ombrage aux professionnels classiques du tourisme, notamment de l’hôtellerie.

    Bon plan financier, goût pour le contact et l’échange, facilité et paiement direct de la main à la main, partage avec une communauté,… les raisons de choisir l’hébergement collaboratif sont nombreuses.

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :